La papeterie Tsubaki

Hatoko hérite de la papeterie de sa grand-mère qui lui a enseigné l'art de la calligraphie. Le moment est venu pour elle de faire ses premiers pas en temps  d'écrivain public. L'art difficile d'écrire pour les autres : des cartes de vœux,

aux lettres d'adieu ou d'amour en passant par les condoléances pour la mort d'un singe l'auteur nous fait découvrir tout le raffinement de la société japonaise. Ito Ogawa crée dans ce roman une atmosphère aussi délicate que gourmande en détaillant la calligraphie ainsi que la savoureuse cuisine traditionnelle au travers de nombreux exemples.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.